Styrr

Les J'erouss eurent une première fille, qu'ils prénommèrent Styrr. A l'opposé de ses parents, Styrr ne souhaitait effrayer personne. Elle chantait en permanence, et sa voix était si mélodieuse qu'elle ne pouvait s'empêcher de danser en même temps. Ainsi lorsque ses parents descendaient terroriser certains Humains en profitait-elle pour aller s'amuser parmi les mortels. C'est elle qui les initia à la musique et à la danse, en cachette. Amour n'était pas dupe des agissements de la jeune fille, et, un soir où il la surprit en train de danser au milieu des Hommes, il lui interdit formellement de recommencer, sous peine d'être chassée du monde des dieux. Styrr ne sut résister longtemps à la tentation : un soir, lors d'une grande fête célébrée par les Hommes, elle parvint à se soustraire une fois de plus à la surveillance de ses parents. Elle en profita pour attirer à elle un jeune homme qu'elle séduisit. Ils passèrent la nuit ensemble, et de cette union bâtarde naquirent des jumelles siamoises. Se sentant trahie et salie par cette union contre nature, la Vie bannit Styrr et la condamna à vieillir éternellement parmi les Hommes, puisque telle semblait être sa volonté. Les mélodies chantées par Styrr devinrent plus tristes et ses pas de danse plus lents, mais elle continua à répandre son art de par le monde, en inventant même sans cesse de nouveaux.

<<08>>
Télécharger la plaquette de présentation